Deus In Machina - Qwice

Opinions rapide sur ce sujet, parce que je vois trainer ce débat un peu partout sur Internet.

Deus In Machina - Qwice 2024

Opinions rapide sur ce sujet, parce que je vois trainer ce débat un peu partout sur Internet. <p style="text-align:justify;">Il faudrait faire une étude sociologique des gens qui prodiguent ces conseils, pour ne pas dire ces injonctions. </p><p style="text-align:justify;"><span>À lire cette affirmation, "oui" ne pas jamais dire lui-même. Il peut toujours y avoir un obscur sous-entendu caché et secret, un refus non-exprimé. L'argument que j'ai souvent entendu, c'est : "mais parfois les gens disent oui pour être polis, mais ça peut être un refus non-dit". Mais dans quelles situations ça arrive ? Parce qu'ici il est question de consentement, précisément sexuel. À titre personnel, je ne me suis jamais retrouvé dans un cas pareil où il faudrait réfléchir sur le "oui" indéfiniment, histoire d'être sûr de pas être coupable d'un crime.</span></p><p style="text-align:justify;">J'en parle car c'est un phénomène général dans la société, que j'observe et qui dépasse la question du consentement sexuel. Le "non-dit", tout ce qui n'est pas exprimé mais "sous-entendu" ; en bref, les fameuses "convention sociales". Non point que je sois une sorte de libertaire chelou qui voudrait supprimer toute formes de mœurs et règles de vie en société ; mais combien de fois ai-je connu le reproche de ne pas comprendre "l'implicite", les "sous-entendus" ? </p><p style="text-align:justify;">Je trouve que beaucoup de relations sociales sont crispée, pour ne pas dire hypocrite. Et ces relations servent à certains de modèle ! Ma sœur, par exemple, me donnait des conseils amoureux (j'ai une copine, elle pas, autant dire que ça a pas eu beaucoup de poid) : il faut selon elle "dire les choses", mais pas trop distinctement. Il faut les sous-entendre à travers des "signes" qu'on lui "envoie", mais d'une manière telle qu'elle puisse comprendre les signes sans penser qu'ils soient volontaires. De même, il faut moi-même interpréter les signes en question et...<span>B ref c'est chiant, disons-le. Bien plus chiant que de simplement dire les choses, de manière explicite. D'ailleurs ça marche très bien pour moi. </span></p><p style="text-align:justify;"><span>Et j'ai maintes fois entendu des conseils similaires pour les relations sociales en tout genre : on m'a reproché de parler d'une telle manière avec mes amis par exemple (par des gens complètement extérieurs), de leur emprunter des choses, etc. Et de façon générale, je remarque une injonction à l'hypocrisie ; il ne faut pas être trop fran, faire bonne figure, dire les choses sans les dires, de façon détournée, sous-entendre en permanence, et surtout sourire, ne jamais être révoltés (alors que je le suis tout le temps pour pleins de trucs). Ce petit tweet m'apparaît comme un couronnement de ces relations sociales perverties : à l'injonction à l'hypocrisie, s'ajoute l'injonction à décrypter la potentielle hypocrisie de l'autre. </span></p><p style="text-align:justify;">Vous voulez être sûrs que le oui de votre chéri ou chérie soit un vrai oui ? Alors purgez votre relation de tous les artifices sociaux, masques, non-dits et autres bêtises ; adoptez un franc-parler, une honnêteté, en bref une certaine droiture au moins dans les choses importantes. </p><p style="text-align:justify;"></p><p style="text-align:justify;"><span>Arrêtons de faire des relations sociales des obscurs jeux de pistes ou des codes secrets à décrypter. "Que votre non soit un non, que votre oui soit un oui", disait le prophète.</span></p><p style="text-align:justify;"></p>

Animation Animation