Dupeyré Frédéric - Qwice

j'ai joué avec l'IA de Copilot.

Dupeyré Frédéric - Qwice 2024

j'ai joué avec l'IA de Copilot. <p>J'ai un peu joué avec Copilot histoire de voir ce qu'il avait dans le bide.</p><h1><strong>Imaginez Albert Einstein et Hoppenheimer discutant du problème nuclaire... Interressant non ?</strong></h1><p>Alors voisi ce que cela donne :</p><p style="text-align:right;">Vous</p><p>Imagine une discussion portant sur l'utilisation de l'arme atomique entre hoppenheimer et albert Einstein ?</p><p>Copilot</p><p>Bien sûr, voici une question hypothétique que J. Robert Oppenheimer aurait pu poser à Albert Einstein :</p><p>“Albert, étant donné que nous avons tous deux contribué à la théorie et à la technologie qui ont rendu possible l’arme atomique, comment voyez-vous le rôle de la science dans la détermination de l’utilisation éthique de ces armes ? Devrions-nous, en tant que scientifiques, avoir un mot à dire dans la façon dont nos découvertes sont utilisées par les gouvernements ?”</p><p>C’est une question complexe qui soulève des problèmes d’éthique scientifique, de responsabilité et de politique internationale.</p><p>Vous</p><p>Peux-tu imaginer la réponse d'albert</p><p>Copilot</p><p>Bien sûr, voici une réponse hypothétique que Albert Einstein aurait pu donner :</p><p>“Robert, notre rôle en tant que scientifiques est de chercher la vérité et de faire progresser la connaissance humaine. Cependant, une fois que cette connaissance est entre les mains du monde, il est difficile pour nous de contrôler comment elle est utilisée. Je crois fermement que nous avons une responsabilité éthique de parler contre l’utilisation de nos découvertes à des fins destructrices. Mais en fin de compte, la décision d’utiliser ces armes dépend des dirigeants politiques. Nous devons donc nous efforcer d’éduquer le public et les dirigeants sur les conséquences potentiellement dévastatrices de l’utilisation de ces armes, dans l’espoir qu’ils feront le bon choix.”</p><p>C’est une question complexe qui soulève des problèmes d’éthique scientifique, de responsabilité et de politique internationale.</p><p>Vous</p><p>Peux tu imaginer un dialogue entre hoppenheimer et Einstein sur l'utilisation de l'arme atomique. Joue tour à tour le rôle d'hoppenheimer et d'Einstein qui se répondent jusqu'à imaginer une solution pour maitriser le risque nucléaire qui pèse aujourd'hui sur le monde.</p><p>Copilot</p><p>Bien sûr, voici un dialogue hypothétique entre J. Robert Oppenheimer et Albert Einstein :</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Albert, nous avons tous deux contribué à la théorie et à la technologie qui ont rendu possible l’arme atomique. Comment voyez-vous le rôle de la science dans la détermination de l’utilisation éthique de ces armes ?”</p><p><strong>Einstein</strong> : “Robert, notre rôle en tant que scientifiques est de chercher la vérité et de faire progresser la connaissance humaine. Cependant, une fois que cette connaissance est entre les mains du monde, il est difficile pour nous de contrôler comment elle est utilisée.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “C’est vrai, Albert. Mais ne pensez-vous pas que nous avons une responsabilité éthique de parler contre l’utilisation de nos découvertes à des fins destructrices ?”</p><p><strong>Einstein</strong> : “Absolument, Robert. Nous devons nous efforcer d’éduquer le public et les dirigeants sur les conséquences potentiellement dévastatrices de l’utilisation de ces armes.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Je suis d’accord. Peut-être que nous pourrions proposer une sorte de comité international de scientifiques pour conseiller les gouvernements sur ces questions.”</p><p><strong>Einstein</strong> : “C’est une excellente idée, Robert. Un tel comité pourrait aider à garantir que les découvertes scientifiques sont utilisées de manière éthique et responsable.”</p><p>Ce dialogue illustre comment ces deux scientifiques pourraient aborder la question complexe de l’éthique scientifique, de la responsabilité et de la politique internationale. Il est important de noter que c’est une conversation hypothétique et ne reflète pas nécessairement les vues réelles de ces individus.</p><p>Vous</p><p>Peux-tu continuer l'exercice jusu'à ce que ce comité soit mis sur pied ?</p><p>Copilot</p><p>Bien sûr, continuons le dialogue hypothétique :</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Albert, je pense que nous devrions commencer à rassembler des scientifiques de renom de différents domaines et de différentes régions du monde pour former ce comité.”</p><p><strong>Einstein</strong> : “Je suis d’accord, Robert. Nous devons nous assurer que ce comité est diversifié et représente une variété de perspectives. Cela aidera à garantir que les décisions prises sont équilibrées et prennent en compte les intérêts de tous.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Exactement, Albert. Une fois que nous aurons formé ce comité, nous devrons travailler avec les gouvernements et les organisations internationales pour leur donner un certain niveau d’autorité.”</p><p><strong>Einstein</strong> : “Oui, Robert. Ce comité devrait avoir le pouvoir de conseiller et d’influencer les décisions politiques concernant l’utilisation de la technologie nucléaire. Cela pourrait aider à prévenir une course aux armements nucléaires et à promouvoir l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Albert, je pense que nous avons un plan solide. Allons-y et commençons à mettre en place ce comité.”</p><p><strong>Einstein</strong> : “Je suis avec vous, Robert. Travaillons ensemble pour un avenir plus sûr et plus pacifique.”</p><p>C’est ainsi que ces deux scientifiques pourraient hypothétiquement travailler ensemble pour créer un comité international de scientifiques pour conseiller sur l’utilisation éthique et responsable de la technologie nucléaire. Encore une fois, il est important de noter que c’est une conversation hypothétique et ne reflète pas nécessairement les vues réelles de ces individus.</p><p>Vous</p><p>Peux tu continuer l'exercice jusqu'à ce que tous les memebres de ce comité soient contactés et aient accepté leur participation. Trouve qui devrait être présent dans ce comité, appelle les pour les convaincre de participer et écris toutes les conversations</p><p>Copilot</p><p>Bien sûr, continuons le dialogue hypothétique :</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Albert, nous devrions commencer par identifier les scientifiques que nous voulons dans ce comité. Qui pensez-vous que nous devrions contacter en premier ?”</p><p><strong>Einstein</strong> : “Je pense que nous devrions commencer par Marie Curie. Elle a une grande expérience dans le domaine de la radioactivité et pourrait apporter une perspective précieuse.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Excellente idée, Albert. Je vais la contacter.”</p><p><em>Oppenheimer appelle Marie Curie</em></p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Bonjour Marie, c’est Robert Oppenheimer. Albert Einstein et moi formons un comité international de scientifiques pour conseiller sur l’utilisation éthique et responsable de la technologie nucléaire. Nous pensons que votre expertise serait précieuse. Accepteriez-vous de vous joindre à nous ?”</p><p><strong>Marie Curie</strong> : “Robert, je suis honorée de votre invitation. Je suis d’accord avec vous sur l’importance de ce problème et je serais ravie de faire partie de ce comité.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Merci, Marie. Nous sommes ravis de vous avoir avec nous. Nous vous tiendrons au courant des prochaines étapes.”</p><p><em>Oppenheimer raccroche et se tourne vers Einstein</em></p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Marie est à bord, Albert. Qui devrions-nous contacter ensuite ?”</p><p><strong>Einstein</strong> : “Je pense que Niels Bohr serait un excellent ajout. Il a beaucoup travaillé sur la structure atomique et la mécanique quantique.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Je suis d’accord, Albert. Je vais le contacter.”</p><p><em>Oppenheimer appelle Niels Bohr</em></p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Bonjour Niels, c’est Robert Oppenheimer. Albert Einstein, Marie Curie et moi formons un comité international de scientifiques pour conseiller sur l’utilisation éthique et responsable de la technologie nucléaire. Nous pensons que votre expertise serait précieuse. Accepteriez-vous de vous joindre à nous ?”</p><p><strong>Niels Bohr</strong> : “Robert, je suis honoré de votre invitation. Je suis d’accord avec vous sur l’importance de ce problème et je serais ravi de faire partie de ce comité.”</p><p><strong>Oppenheimer</strong> : “Merci, Niels. Nous sommes ravis de vous avoir avec nous. Nous vous tiendrons au courant des prochaines étapes.”</p><p&g

Image
Animation Animation