Fencepiper - Qwice

Au lendemain des résultats, voici mon analyse concernant la situation actuelle.

Fencepiper - Qwice 2024

Au lendemain des résultats, voici mon analyse concernant la situation actuelle. <p style="text-align:left;"><strong>Les résultats</strong></p><p style="text-align:left;"></p><p style="text-align:left;">Je l'avais dit et répété : il ne fallait absolument pas s'inquiéter du score du RN au premier tour, car le mode de scrutin à deux tours est ce qui les empêche de gagner. Cela s'est confirmé hier soir : il y eut beaucoup moins de députés RN qu'attendu. Cela s'explique aussi par le fameux "front" qui n'a de républicain que le nom, et par le vote barrage. Une fois encore, les français ont voté contre, ce qui amène un lot de problèmes sur lesquels je reviendrai un peu plus tard.</p><p style="text-align:left;">En revanche, le score extrêmement élevé du NFP m'a surpris. Je savais que les ballotages face au RN leur seraient favorables, mais je ne m'attendais pas à un tel score. Et ensuite, en regardant de plus près le détail des élus par circonscription, j'ai constaté que le NFP avait ENORMEMENT d'élus en Ile-de-France, ce qui est assez édifiant.</p><p style="text-align:left;">Très bon score du camp présidentiel, qui arrive à se maintenir à peu près au niveau. J'ai beau ne pas être d'accord avec nombre de décisions prises par ce camp, je suis tout de même soulagé de voir que les "modérés" arrivent à faire à peu près jeu égal avec les autres, cela va permettre de tempérer les ardeurs de deux camps et de filtrer les réformes trop radicales ou extrêmes, qui seraient en plus de grands dangers économiques et/ou sociaux, des deux autres camps.</p><p style="text-align:left;">Enfin, j'ai remarqué aussi que LR, pourtant en pleine déconfiture, notamment par le fait que certains de leurs membres se sont alliés au RN, s'est quand même maintenu à un niveau auquel je ne m'attendais pas. C'est un très bon score pour eux compte tenu des circonstances, même si l'ensemble de l'aile droite va devoir être reconstruite.</p><p style="text-align:left;"></p><p style="text-align:left;"><strong>Les conséquences</strong></p><p style="text-align:left;"></p><p style="text-align:left;">Ca promet un sacré bordel. Aucune majorité claire ne se dégage... Le NFP veut gouverner, mais le peut-il seulement ? C'est peu probable. Ils n'ont pas la majorité absolue, et le fait que ce soit LFI qui ait le plus de sièges et tire donc un peu les ficelles est un énorme problème pour eux. LFI, le parti de gauche radicale, voire d'extrême gauche (dans le sens où leurs idées et leurs propos sont extrêmes), divise, frustre, agace, à l'image de son leader totémique. Le camp présidentiel a d'ailleurs fait savoir qu'il ne composerait pas un gouvernement avec LFI.</p><p style="text-align:left;">Le NFP semble donc être promis à se fracturer aussitôt élu, afin de pouvoir former un gouvernement. Afin d'être consensuels et de rassembler suffisamment de députés pour avoir une majorité absolue qui permettra d'avancer, le scénario le plus probable semble être un arc PS-Macron-LR, qui donnerait suffisamment de sièges pour atteindre la majorité absolue. Seulement, cela impliquera très certainement de mettre au rebut une partie très certainement non négligeable du "programme commun" du NFP. Le PS, pourtant, semble s'y accrocher bec et ongles. La situation peut-elle se décanter ?</p><p style="text-align:left;">Autre hypothèse très improbable : une alliance Macron-LR-RN. Au vu du fait que les macronistes ne veulent pas gouverner avec les extrêmes, ce scénario semble être surtout hypothétique, mais sait-on jamais... Il semble ainsi que le RN soit destiné à être le premier parti d'opposition, et que le camp présidentiel soit le faiseur de rois.</p><p style="text-align:left;"></p><p style="text-align:left;"><strong>Mon avis</strong></p><p style="text-align:left;"></p><p style="text-align:left;">Comme je l'ai dit, je suis très soulagé du maintien des modérés à niveau. Par contre, je suis très inquiet, non pas par rapport au RN, je pense qu'ils resteront juste dans l'opposition. Mais par rapport à LFI. Leur programme est aussi dangereux que la plupart des membres et ex-membres qui le composent, et je n'ai pas envie de voir le pays sombrer dans le mélenchonnisme, qui serait un mélange de stalinisme et de maoïsme...</p><p style="text-align:left;">Je suis donc plutôt favorable à un arc gouvernemental PS-Macron-LR qui permettra de garder un programme modéré, tantôt à gauche, tantôt à droite, en essayant de garder les pieds sur terre, notamment économiquement, pour éviter d'accroître encore davantage une dette publique déjà bien lourde, tout en essayant de préserver le niveau de vie et les conditions de travail de tout le monde.</p><p style="text-align:left;">Enfin, comme je l'ai constaté, le NFP, et plus particulièrement LFI, a fait un ENORME score en région parisienne, particulièrement dans la moitié est. Pour moi, ça montre que le fossé entre Paris et le reste de la France existe et continue à se creuser, car il y a fort à parier que s'il n'y avait pas autant de circonscriptions en région parisienne, la composition de l'Assemblée Nationale aurait été bien différent. Cela ne fait que renforcer mes convictions anti-jacobines. Il serait temps de réformer le système politique français pour accorder, enfin, aux peuples de France, l'autonomie et le poids qu'ils méritent.</p>

Image
Animation Animation