Fencepiper - Qwice

Un graphe qui montre à quel point cette année 2023 est particulièrement chaude.

Fencepiper - Qwice 2024

Un graphe qui montre à quel point cette année 2023 est particulièrement chaude. <p style="text-align:left;">Attention, il y a plusieurs choses à dire. </p><p style="text-align:left;">D'abord, un point de définition : l'indicateur thermique national, c'est la moyenne des mesures de température par 30 stations différentes réparties de manière homogène sur le territoire métropolitain français. </p><p style="text-align:left;">Ensuite, si l'été a été globalement frais et maussade sur la moitié nord de la France, ça n'a jusqu'à maintenant pas été le cas le reste de l'année (on le voit encore aujourd'hui). Il ne faut donc pas se fier à un épisode ponctuel, et regarder les données dans leur globalité. Et sur une année, le constat est édifiant. </p><p style="text-align:left;">Ce n'est pas non plus parce qu'une année a été particulièrement chaude que ça illustre le dérèglement climatique. Les événements extrêmes ont toujours eu lieu, quelle que soit l'époque considérée. </p><p style="text-align:left;">En revanche, si on regarde sur les dernières années (on peut s'y amuser ici : https://www.infoclimat.fr/climato/indicateur_national.php#2023;2022;2021;2020;,1981-2010,1,-3.65,368.65,,y,desc,-1291844952000,1725738552000), on constate que l'indicateur thermique est très souvent largement au dessus de la normale. Et ça, c'est déjà plus signe du dérèglement climatique. Plusieurs événements extrêmes d'affilée peuvent arriver, mais à ce point, c'est forcément que le climat se dérègle. </p><p style="text-align:left;">Et ça en devient assez préoccupant, car les records de chaleur sont battus très régulièrement, et pas qu'en été. Il va vite falloir s'adapter à cela, car on ne peut plus l'empêcher...</p><p style="text-align:left;"></p><p></p>

Image
Animation Animation